Cinemateur : cinéma La Grenette à Bourg-en-Bresse, salle Art et essai. Film.

Ken Bugul Personne n'en veut

a été projeté du 25/02/2016 au 07/03/2016

jeu 25 à 14h30 | dim 28 à 16h30 | mar 01 à 21h | mer 02 à 19h | sam 05 à 19h | lun 07 à 14h30

Festival Féminin Plurielles Des femmes au générique

Sa 5 mars à 19h : séance suivie d'une rencontre avec Silvia Voser, la réalisatrice


Affiche du film

de Silvia Voser

Documentaire | Suisse/Sénégal | 2013 | 1h02 | VO
Sortie : 05 novembre 2014

Précédé de Voluptés artificielles (5min) de Charlène Favier, David Ravel et Didier Ballivet

Résumé

Depuis près de trente ans, roman après roman, Ken Bugul compose une peinture de sa vie de femme, de ses amours, des rapports entre son continent et l’occident. « Ecrire, dit Ken Bugul, c’est éblouir les sens, et les sens n’ont pas de couleurs ».

Silvia Voser nous introduit avec délicatesse dans ce monde secret et tourmenté, celui d’une artiste dont l’œuvre nous projette vers une compréhension du monde rarement atteinte.
 

Bande-annonce

Critiques

Du pur bonheur !  ( de spectateur, d'ancien critique de cinéma, de technicien, de réalisateur etc..) Le personnage est fort, très fort. Les extraits de textes et les images forment une arabesque délicieuse à voir et à entendre Je retrouve à la fois le Sénégal et le Bénin. La mer "sans cesse recommencée"..et le Bénin avec son vaudou. Aussi un discret hommage à Diop Mambéty....quelques lignes gravées qui s'inscrivent dans la mémoire.
De la poésie, de la beauté....Les visages sont des paysages et inversement.
Déjà l'introduction captive et l'intérêt ne s'émousse jamais.
Les hommes de l'image et du son excellent dans leur métier.
Le montage, tout en adagio, nous transporte dans les méandres des pensées de Bugul, sans doute, proches des tiennes
Quel plaisir de redécouvrir les plaisirs de cadres bien dessinés, d'une colonne sonore et d'une musique qui apportent leurs couleurs !
Une vraie réussite. Sensibilité et intelligence. Poésie et sens de la beauté sans ignorer le fonds.
MERCI  SILVIA  pour ces soixante minutes de joie.
Robert  Lombaerts 
 

 

site xhtml strict - réalisation aglca