Cinemateur : cinéma La Grenette à Bourg-en-Bresse, salle Art et essai. Film.

Wajib

du 28 février au 06 mars

mer 28 à 14h & 19h | jeu 01 à 14h30 | ven 02 à 19h | sam 03 à 21h | dim 04 à 16h30 | lun 05 à 19h | mar 06 à 19h

Le Cinémateur fait son festival ... ET VIVRE ! Du 21 fév. au 6 mars 2018

Soirée d'échanges sur la vie en Palestine avec G. Authelain
 


Affiche du film

de Annemarie Jacir
avec Maria Zreik, Mohammad Bakri, Saleh Bakri...

Drame | Palestine | 2017 | 1h36 | VO
Sortie : 14 février 2018

Fiche du film (pdf - 290.37 Ko)

Résumé

Abu Shadi, 65 ans, divorcé, professeur à Nazareth, prépare le mariage de sa fille. Dans un mois, il vivra seul. Shadi, son fils, architecte à Rome depuis des années, rentre quelques jours pour l’aider à distribuer les invitations au mariage, de la main à la main, comme le veut la coutume palestinienne du Wajib. Tandis qu’ils enchainent les visites chez les amis et les proches, les tensions entre le père et le fils remontent à la surface et mettent à l’épreuve leurs regards divergents sur la vie. 

Bande-annonce -

Dossier de presse Fichier pdf -

Critiques

Télérama - D’autres souvenirs, encore plus amers et douloureux, surgissent. C’est dire que la cigarette partagée par les deux hommes, tandis que le soir tombe sur Nazareth, ne résout rien. La réalisatrice semble offrir cet instant suspendu à ses héros (interprétés par deux comédiens formidables, père et fils dans la vie) comme une récréation. Une trêve inattendue. Un petit moment de paix illusoire, insensé et d’autant plus précieux.

La Croix - Le film raconte la vie en Palestine et ses difficiles conditions de vie avec tendresse et un brin d’humour. Il touche surtout par son portrait délicat du lien entre le père et son fils.

Le Monde - Les gens et la ville forment un décor à cette joute filiale, suffisamment esquissés pour qu’on y devine l’arrière-plan du duel affectueux qui tient la vedette.

 

site xhtml strict - réalisation aglca