Cinemateur : cinéma La Grenette à Bourg-en-Bresse, salle Art et essai. Film.

Takara, la nuit où j'ai nagé

du 20 au 26 juin

mer 20 à 16h30 & 19h | jeu 21 à 19h | ven 22 à 14h30 & 21h | sam 23 à 14h & 19h | dim 24 à 16h30 | lun 25 à 14h30 | mar 26 à 19h


Affiche du film

de Damien Manivel, Kohei Igarashi
avec Keiki Kogawa, Takara Kogawa, Takashi Kogawa...

chronique | Japon/France | 2018 | 1h18 | VO
Distributeur : Shellac
Sortie : 02 mai 2018

Fiche du film (pdf - 254.84 Ko)

Mostra de Venise 2017

Résumé

Les montagnes enneigées du Japon. Comme chaque nuit, un poissonnier part travailler au marché en ville. Takara, son fils de six ans, n'arrive pas à se rendormir. Dans la maison silencieuse, le petit garçon dessine un poisson sur une feuille qu'il glisse dans son cartable. Le matin, sa silhouette ensommeillée s'écarte du chemin de l'école et zigzague dans la neige, vers la ville, pour donner le dessin à son père.

Bande-annonce -

Dossier de presse Fichier pdf -

Critiques

Critikat - Sans se substituer au point de vue de l'enfant, la mise en scène place le regard à sa hauteur pour en capter le rapport au monde apparemment innocent et banal, mais dont de petites touches signalent qu'une intimité moins innocente s'y dissimule.

Le Nouvel Obs - On pense à Albert Lamorisse (Le Ballon rouge) pour la manière d'évoquer poétiquement les audaces, les craintes et les déterminations de l'enfance face à un monde qu'elle tente d'appréhender.

L'Humanité - Un beau conte sans paroles.

 

site xhtml strict - réalisation aglca