Cinemateur : cinéma La Grenette à Bourg-en-Bresse, salle Art et essai. Film.

A peine j'ouvre les yeux

a été projeté du 24/02/2016 au 08/03/2016

Ce film a fait 386 entrées.


Affiche du film

de Leyla Bouzid
avec Baya Medhaffar, Ghalia Benali, Montassar Ayari...

Drame | Tunisie | 2015 | 1h42 | VO
Sortie : 23 décembre 2015

Résumé

Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière.Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits.

Bande-annonce -

Dossier de presse Fichier pdf -

Critiques

Télérama - Gracieux coup de poing que ce premier long métrage qui combine ardeur politique et qualités musicales — les scènes de concert du groupe sont électrisantes. A travers le portrait de cette insoumise, ce teen movie d'émancipation exprime, aussi, la soif de liberté de toute une génération.

Le Monde - Tous les amateurs de cinéma arabe, et particulièrement maghrébin, en connaissent par cœur le motif: éprouver la liberté et aussi bien l’aliénation d’une société à l’aune du statut réel accordé à la femme. Mais, quitte à remettre le motif sur le métier, elle parvient à composer un des ouvrages les plus pertinents en la matière.

Libération - Rien ne change sous le soleil scénaristique des dictatures. Mais ce premier film réalisé par la Tunisienne Leyla Bouzid, et qui a raflé nombre de prix au cours de sa carrière en festivals, se révèle bien plus attachant quand il aborde les relations entre Farah et sa mère.

 

site xhtml strict - réalisation aglca