Cinemateur : cinéma La Grenette à Bourg-en-Bresse, salle Art et essai. Film.

Les nouveaux chiens de garde

a été projeté du 21/03/2012 au 26/03/2012

Ce film a fait 338 entrées.


Affiche du film

de Gilles Balbastre, Yannick Kergoat
avec Arlette Chabot, David Pujadas, Laurence Ferrari...

Documentaire | France | 2011 | 1h44
Distributeur : http://www.epicentrefilms.com/fichefilm.asp?film=long¶m=long&numero=109
Sortie : 11 janvier 2012

Chronique Cinémateur sur Tropiques FM

Flash non détecté
Résumé

Les médias se proclament "contre-pouvoir". Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.
En 1932, l’écrivain Paul Nizan publiait Les chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en véritables gardiens de l’ordre établi.
Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d'une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise.

Bande annonce

Dossier de presse Fichier pdf
 

Critiques

LES FICHES DU CINEMA - Archives à l'appui, Gilles Balbastre et Yannick Kergoat mettent les pieds dans le PAF. En démontrant la connivence entre marché, politique et médias, le spectacle – jubilatoire - donne froid dans le dos.

LES INROCKS - Le récit s'autorise de vrais tours de force, entre esprit potache (les effets de montage) et pure déconstruction analytique. Le mode militant ouvertement assumé par le film dessine un cadre de réflexion pratique

Critique Utopia Bordeaux

 

site xhtml strict - réalisation aglca